AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Partagez | 
 

 Administratrice / Lalou Rey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hey! I'm Lalou Rey
Miaaw Admin
avatar



MessageSujet: Administratrice / Lalou Rey   Mar 9 Aoû - 19:38

Lalou Rey.


On raconte qu’un corps à l’origine est fait de deux âmes qui se sépare en arrivant sur terre. Ainsi naquit les âmes soeurs...



  • Nom : Rey.
  • Prénom : Lalou.
  • Âge : 19 ans.
  • Passion : Lalou à plusieurs passion, que ce soit la danse, le chant, le dessin... Tout ce qui est créatif et artistique l'intéresse. C'est aussi une grande lectrice.
  • Emploie : Étudiante à la fac d'art.
  • Catégorie : Rêveurs
  • Votre moitié : Akemi Ten



Archives.



  • Physique : Lalou, son visage aussi pâle que la neige, de grands yeux bleu, parfois vert, aussi profond que l'océan, habillé de long cils noir.Lalou, un petit nez, deux belle fossettes, des lèvres en forme de cœur légèrement pulpeuses, invitation aux plaisir. Lalou, des cheveux châtain, un corps frêle, une peau fine et fragile. Lalou, pas plus grande qu'un petit mètre soixante cinq, habillé de blanc comme un ange. Les cheveux détaché volant au grès du vent.  

  • Caractère : Les anges ont-il d'autres traits de caractère que la patience, la discrétion, la sagesse et la bienveillance? Mais Lalou aux visage si doux n'est pas un ange mais une louve. Sauvageonne, vagabonde, indépendante, sombre... Elle est tantôt calme et paisible, tantôt agitée et intrépide. Lalou n'écoute personne, lorsqu'il faut agir elle ne pense pas elle agit. Vous me direz et alors? Et bien Lalou s'attire souvent des ennuis, de gros ennuis, par le passé elle c'est souvent fait remarquer. Oui, elle est comme ça, un peu animal dans son comportement. Elle rêve de liberté et d'indépendance. Certains la qualifie donc de "rebelle" mais c'est tout autre.

    Mais il y a aussi ceux qui ont sus l'apprivoiser et l'aimer tout en respectant son espace vitale. Ils ont pus voir l'autre facette de cette louve aux ailes d'anges. Ses sourires bienveillant, son instinct protecteur, sa tendresse, sa patience, sa sagesse, sa malice, sa bonté sans faille. Mais sachez que pour connaître cette fille là, il faut être patient et connaître ses limites, les respecter. Le chemin est long et semer d'embuche mais il en vaut la peine. Accrochez vous!

    Lalou à un autre trait de caractère, elle est du genre effronté et sans peur, aussi quand il s'agit du danger, de protéger des êtres proches elle n'hésitera pas à foncer dans le tas, quitte à se blesser ou... se tuer. Méfiez-vous de ses crocs, elle mord!

  • Histoire :


    Dream






    Ton corps gisait à mes pieds, sans vie, entouré d'une marre de sang. Pour seul échos il avait le sifflement du vent. Les voix, les hurlement tout autour ne me parvenait pas. Seul la scène qui se déroulait devant moi m'obsédait. Toi étendue mort. Et tant d'autres corps tout autour. Une plaine dont le sol était couvert de cadavre.

    Cet alors que j'ai entendu quelqu'un pleurer, des sanglots violent, saccadée et que j'ai sus... oui, c'était les miens. Sais-tu cas l'origine le corps est formé de deux âmes qui se séparent ? Ainsi naquit les âmes sœur. La moitié venait donc de disparaître, la moitié de mon être c'était envolée et avec elle la raison et l'espoir. Prise d'une haine violente et terrible je me suis mise à hurler et à courir... Ou plutôt à me mouvoir entre les innombrables corps sans vie. Lors-qu’enfin j'ai atteint l'ennemi, celui-ci a été surpris. Il s'attendait à nous avoir tous anéantis. J'ai pris ma forme de louve et sans que l'un d'eux n'ait le temps de dégainer son arme, j'ai vivement mordu son bras et tiré tant et si bien qu'il en a perdu son membre. Un bain de sang à éclabousser mon pelage noir et l'homme est tombé à terre en hurlant de douleur. J'aurais pus continuer ainsi... Me venger, mais la haine et la peine m'aveuglait tant et si bien que je n'ai pas vus l'ennemi qui m'encerclait, lorsque ce fut le cas il était trop tard. Mais hors de question pour moi de mourir de la main de ces hommes. J'ai prit mon élan et j'ai sauté par dessus l'émeute. Puis dans un élan de lucidité j'ai repris ma forme humaine et j'ai courus, encore et encore, jusqu'à atteindre le bord de la falaise. Quelques mètres avant je me suis arrêtée pour jeter un dernier regard à mes adversaires. Je leur ai souris avant de me laisser tomber....



    After Dream





    Le réveil fut brutale, la sensation de chute m'a surprise, mon corps à tressauter si fort que je me suis éveiller. Nous nous étions endormie sur le toit, comme très souvent. Le soleil se levait doucement et Mina ronflait encore... ça m'a fait sourire et puis j'ai pleuré. Je ne sais pas très bien pourquoi, tout à coup je me suis souvenue. Je crois qu'au fond de moi je ne souhaitais pas oublier. Oui, c'est ça. Mon cœur s'est serré. J'ai posé ma main sur ma poitrine et j'ai pleuré.

    Akemi... Mon âme sœur. T'avais-je seulement rêvée ? T'avais-je réellement aimé ? Existe-tu seulement ? Je me suis assise, j'ai calé ma tête contre mes genoux et j'ai prit une grande bouffée d'air frais. Je suffoquais...

    - « Lalou ?! »

    J'ai redressé la tête vivement tout en essuyant mes larmes. Mina, son visage si doux, elle me regardait, ses trait trahissait l'inquiètude. - « ça va ? »

    - « Oui, un mauvais rêves c'est tout ! »
    Elle se détendit et avec insouciance embrassa ma joue puis se faufila dans notre chambre par la fenêtre. Moi je restais là, observant l'horizon... Avais-je rêvée, ou rêvais-je maintenant ? Pour le savoir je me suis pincée, j'ai hurlé, signe que je ressentais bien la douleur. Mina a passé la tête par la fenêtre pour voir ce que je faisais. - «  Qu'est-ce qu'il a? »

    - « Rien... je me suis cognée ! »
    - « Dépêche toi ! Tu vas être en retard en cours ! ...On va être en retards !! »
    Puis elle fila à toute vitesse prendre son petit déjeuner.


    ________________________________________________________________









    Akemi Ten
    Paris, 75018
    9 rue Montmartre




    Lalou Rey
    Glénac, 56200
    7 rue du mimosa





    Objet : Réponds moi.



    Akemi,



    Je dois t'avouer que j'ai passé un long moment, assise là sur ce toit ce matin là. Je ne savais pas quoi penser. Étais-ce possible d'aimer un personnage de fiction ? Si tu n'existais pas dans ce monde alors pourquoi je me sentais vide, seul, profondément triste, en manque de quelque chose, si cette chose n'existait pas, alors pourquoi ? Je t'avais aimé, je t'avais vu mourir, j'avais préféré me jeter dans le vide plutôt que d'exister sans toi, alors pourquoi ?

    Les jours passent, filent et se ressemblent. J'avais presque oublié à quel point la vie est ordinaire dans ce petit village de campagne, à quel point on s'ennuie et pourquoi je souhaitais tant vivre dans une grande ville. Pourtant l'autre moi préférait l'espace, la liberté. Et ici ça ne manque pas. Mais ici sans toi, ce n'est pas comme dans mon rêve.

    Tu sais Mina ne semble pas se souvenir, ou alors elle ne dis rien, peut-être à t-elle peur de paraître pour une folle en me racontant ça, après tout moi je ne dis rien. Je me comporte en automate. J'avance, j'obéis. Je ne sais plus très bien ce que je veux, alors je fais ce qu'on attends de moi, s'est encore le mieux que je puisse faire. Tu ne crois pas ?

    Mais pourquoi je continue de t'écrire à une adresse à laquelle tu n'est peut être pas ? Je ne sais pas. Ou que tu sois, si tu existe bel et bien. Sache que je t'aime et que je ne t'oublie pas et même si nous nous retrouvons que dans 5, 10, 20 ou bien 60 ans sache que ça ne changera jamais... Car là bas tu as toujours été le seul et qu'ici il en sera de même. Je ne comprends pas très bien ce qui s'est passé, j'ai du rêvé si fort que j'ai finis par perdre la notion du vrai et du faux, du rêve et de la réalité. J'espère seulement que si tu existe vraiment dans ce monde, j'espère seulement qu'ici tu n'est pas mort. Je ne suis pas allée au cimetière, voir les tombes... Si je voyais ton nom sur l'une d'elle, je ne sais pas si je serais assez forte pour le supporter... Encore une fois.

    Mais puisque la vie doit continuer j'ai décidé de ne plus t'envoyer de lettre après celle-ci. De toute façon tu ne réponds pas. Je doute que l'adresse soit valide ici, quand bien même, tu n'y est peut-être pas.

    Ou bien tu te dis que je suis folle, il doit y avoir une part de vérité...

    A toi qui m'a connut sous le nom de Louna.





    Lalou





    ________________________________________________________________








    Cette dernière lettre, a été la plus longue que je t'ai envoyé, mais je m'en tint à ce que j'avais écrit, plus jamais je n'ai réecris de lettre, ni à cette adresse, ni a une autre. Parfois il faut savoir tourner la page. Alors j'ai fais en sorte de passer à autre chose. Je me suis mise à vivre ma vie d'étudiante avec tout ce qu'elle comporte comme lot de joie et de peine, j'ai travaillé dur, j'ai flirté, aimé, pleuré, fait la fête et parfois non, j'ai ris, j'ai pleuré, encore.

    Mais je te l'ai promis, je ne t'ai pas oublié, je serais éternellement à toi...


    1 ans plus tard -

    Avec le temps l'amour s'oublie, s’amenuise, il finit par disparaître, à force de larmes et de douleurs, à force de fatigue, l'amour s'envole. Désormais j'ai du mal à me souvenir de ton visage, il n'en reste que des contours flou, pourtant, oui pourtant... Je te cherche toujours. Mais plus je cherche plus je perd patience, je pense que Mina à bien compris, du moins que je ne suis plus la même depuis ce fameux soir. La seul image qui demeure et ne s'estompe pas, c'est celle de ton corps gisant la à mes pieds, mort.

    J'ai cherché, j'ai fermé les yeux et pensé très fort, espérant cas force de volonté je réussirais à rejoindre le rêve... J'ai essayé encore et encore de repasser la scène, supposant que mon subconscient m'enverrait près de toi, à cet instant... Je ne demande qu'une chose, une seul, si tu n'existe pas vraiment... Je veux seulement te revoir une fois, embrasser tes lèvres aux goût trop prononcé de tabac, oui celui de tes mauvaise cigarette. Je veux blottir mon visage dans ta nuque, l'embrasser encore et encore, tout en glissant mes doigts dans tes cheveux. Te dire une dernière fois "je t'aime" et puis t'oublier... A jamais.




Vous.



  • Prénom : Mélina.

  • Âge : 23 ans.

  • Passions : Dessin, lecture, écriture, photo, jardinage.

  • Comment avez vous connut le forum? : //

  • Autres : //


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eternal.wowjdr.net
 

Administratrice / Lalou Rey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternal ::  :: Qui êtes vous?-
Sauter vers: